La lecture

des

SYMBOLES

Les symboles sont des enseignements, des images de références, des repères qu'il faut étudier, comprendre et intégrer afin de donner un sens au travail.

Ils représentent une alternative à la compréhension de la finalité du chemin entrepris, un but à atteindre et donc par conséquent des enseignements à part entière.

Les symboles ne sont pas de simples images.

Ils sont vivants à condition d'en percevoir leur sens profond.

Et bien entendu, ils imposent plusieurs niveaux de lecture.

L'équitation n'échappe pas à cette règle.

La démarche équestre s'inscrit dans une quête permanente d'équilibre.

Mais quel est l'équilibre parfait en équitation ? 

Malheureusement, il existe de nombreuses conceptions de l'équilibre au fil des pratiques équestres et des interprétations des cavaliers.

En cherchant une image qui pourrait donner une vision de référence de ce qu'est l'équilibre idéal, je me suis référé à cette gravure présentant M. de Nestier sur l'étalon Le Florido.

A noter que cette image fut l'illustration de référence de l'équilibre parfait à cheval pendant plus de deux siècles.

Or en détourant le cavalier et sa monture et en les positionnant sur une mappemonde, nous constatons que le cavalier est orienté dans l'axe de rotation de la Terre et que le cheval est placé dans l'axe de l'équateur.

Ainsi, le couple Cavalier / Cheval incarne l'espace temporel avec toutes ses lois de pesanteur, de gravité et de gravitation.

De fait, ils ouvrent une vision cosmologique qui nous invite à nous intéresser à la signification des différents éléments qui permettent au cavalier et au cheval de se mouvoir dans l'espace.

Le mors devient ainsi un élément stellaire qui positionne le cheval dans l'espace.

Les rênes représentent symboliquement un cordon ombilical qui relie le cavalier à l'universalité temporelle incarnée par le cheval. 

Les rênes qui vont par deux symbolisent entre autres l'esprit de langage binaire du cheval.

Ce positionnement est conditionné par les agissements du cavalier qui agit sur le mors pour indiquer au cheval le repère autour duquel il va s'enrouler, aidé en cela par le cavalier qui utilise son buste comme balancier à l'instar de la perche de l'équilibriste.

En réponse à ce langage non verbal, par cette adaptation à la posture et à la morphologie du cavalier, le cheval va naturellement engager ses membres postérieurs sous sa masse corporelle et par une action volontaire et non imposée, va produire lui-même cet équilibre tant recherché dans une décontraction totale, mais avec une mise à disposition spontanée de toute sa force et de son énergie tel que le définissait François Baucher.

Cette décontraction est symbole de volonté et non de soumission.

L'équitation s'inscrit ainsi dans une vision panoramique de notre espace temporel. 

L'équilibre parfait est obtenu quand l'axe vertical et horizontal sont totalement perpendiculaires en orientés selon le positionnement de la Terre dans l'espace cosmique par son axe de rotation et son axe horizontal.

Or en y rajoutant le regard symbolique, tout cela prend un sens étonnant de vérité.

De surcroit, dans la pratique équestre, en cherchant à respecter le positionnement indiqué dans cette gravure, le cheval répond instantanément comme un miroir qui réfléchit l'image idéale qui lui est présentée.

Voici donc un enseignement riche de sens, facile à comprendre puisqu'il rassemble tous les éléments d'équilibre de la temporalité et d'une efficacité majeure puisque le cheval, de par sa conscience permanente de la Présence à l'Instant, répond instantanément à cette demande.

Non pas une équitation de recherche de sensations ou de satisfaction de l'égo, mais une équitation dont le cheval devient le messager, le guide par une certaine transcendance vers une élévation de conscience qui s'inscrit dans une perception totale et multidimensionnelle de la réalité temporelle.

D'un point de vue pratique, l'accès à cette réalité passe par une introspection, une rencontre avec soi-même en abstraction de toute recherche de grandeur et d'exacerbation de l'égo.

Au delà de l'équilibre du cheval et du cavalier, c'est par l'intégration de ces enseignements dont les airs de la haute-école représentent l'apogée et par les sensations transmises lors de figures telles le piaffe, que la transmutation s'effectue. 

Dans ce cas uniquement, le mental se tait et ne peut que constater à fortiori cette réalité modifiée qui lui échappe totalement mais qui se traduit par une perception émotionnelle parfaitement ressentie par le cavalier.

Cela n'a rien de magique, c'est la loi de la transmutation alchimique par l'équitation.

Ainsi se pratique l'équitation de pleine conscience.

CONTACTEZ MOI

Pour toute demande d'information, utilisez le formulaire ci-joint ou contactez-moi par téléphone.

TELEPHONE

06 07 09 21 01

WHATSAPP

+33 607 09 21 01

VISIOCONFERENCE

ADRESSE

21 rue de Dannemarie

90150 Reppe

France

  • Noir Facebook Icône

© 2020 by francis-stuck.com I Conception SFDev - Contact